Je suis architecte. Pendant mes études, j’ai appris à voir l’architecture. Je pose un certain regard sur celle-ci. Le temps en architecture est celui de l’expérience spatiale. Marcher, effleurer, se poser, regarder, méditer, repartir.

Et la photographie immortalise un de ces instants. La délicatesse avec laquelle la lumière pénètre un édifice. Ou sa brutalité. Ses variations dans le temps. La manière dont elle révèle une spatialité, issue d’une pensée. La matérialité des pleins que l’on peut toucher, qui vibre sous nos mains, sous nos pieds.

Et les rythmes que tout cela provoque.

L’architecture est une sculpture, un vide contenu, que l’homme parcourt. Comme si l’on avait creusé dans la matière pour en arriver à son expression la plus pure. Elle est composée, réfléchie, dessinée par l’homme pour les hommes.
Elle est simple et à la fois complexe. L’essence de l’espace, les interactions entre plein et vide. Un travail sur l’épaisseur.


Photos de la serie : Iglesia de Iesu. Riberas de Loyola. Rafael Moneo architecte.
Using Format